Georges Frêche exclu du Parti Socialiste

Publié le par Petit-Pied

Je ne crois pas que ce soit franchement la bonne solution...

"COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA COMMISSION NATIONALE DES CONFLITS DU PARTI SOCIALISTE

Décision du 27 janvier 2007

La Commission nationale des conflits du Parti Socialiste, réunie ce matin, a évoqué les conséquences des propos tenus par Georges Frêche le 14 novembre dernier lors d’une séance du conseil d’agglomération de Montpellier. La Commission nationale agissait sur la demande du Bureau National du Parti.

Après avoir entendu son rapporteur, entendu les arguments de la direction du Parti, entendu les défenseurs de Georges Frêche présents, après en avoirdébattu, il est apparu aux membres de la Commission que, sans conteste, ces propos ­ au-delà de leur caractérisation pour le droit, ne sont pas compatibles avec les valeurs d’égalité et de respect des Droits humains qui fondent depuis toujours l’engagement du Parti Socialiste et qui sont contenues dans sa déclaration de principe mais aussi, plus largement, dans les principes constitutionnels de notre république.

Après en avoir délibéré, la Commission nationale des conflits, à l’unanimité de ses membres, a décidé l’exclusion définitive de Georges Frêche du Parti Socialiste."

Publié dans Et la politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Petit-Pied 28/01/2007 12:37

Parce-que c'est une façon particulièrement peu élégante de se débarasser d'une personne qui gène, d'une personne dont la voix pourrait s'élever à tout moment pour dire des choses qu'on ne voudrait pas entendre. Je ne parle pas des propos pour lesquels il a été exclu ("Georges Frêche aurait dit que" non mais faites moi rire, si vous ne voyez pas là qu'un prétexte pour l'écarter avec une bonne excuse), mais de sa façon générale de dire ce qu'il pense. Georges Frêche ne manie pas la langue de bois, ça fait bizarre dans le paysage politique français non ?

Karine 27/01/2007 19:02

Pkoa pas, éé