Dimanche 22 Avril 2007

Publié le par Petit-Pied

19h. Je suis à Paris depuis le vendredi. A Champs, pour être précis. Week-end parisien de concerts, de rencontres, de retrouvailles. Et d'élections. Je suis seul dans le petit appart' que me prête gentiment un ami. Pas de télé. Un poste de radio, branché sur France Inter. Il parait qu'une partie de l'avenir de la France se joue aujourd'hui. On m'a dit qu'il fallait voter utile. Utile pour qui ? Mon père a posé mon bulletin dans l'urne. Il n'est pas pour Ségolène Royal. Si elle est la seule "à gauche" capable de battre le grand et beau Nicolas Sarkozy, il y aura bien assez de monde pour l'amener au second tour. Alors autant voter pour ses convictions, ou pour celui ou celle qui s'en rapproche le plus.

19h30. Participation exceptionnelle. 74% à 17h30. Une lueur d'espoir. Les Français se sont peut-être bougés pour exprimer leur opinion. J'attends. Je me dis que, peut-être, quelque chose d'intéressant va sortir de cette élection. Mes premières présidentielles. Je me munis d'un morceau de papier et d'un crayon. Je note le nom des 12 candidats.

20h. Les journalistes de France Inter annoncent les premières estimations. Nicolas Sarkozy en tête, 29,5%. Ségolène Royal, 26,3%. François Bayrou, 18,8%. Jean-Marie Le Pen, 11%. Olivier Besancenot, 4,6%. Phillipe de Villiers, 2,4%. Marie-Georges Buffet, 2%. Dominique Voynet, 1,5 %. Arlette Laguiller, 1,4%. Frédéric Nihous, 1,2%. José Bové, 1%. Gérard Schivardi, 0,3%. Consciencieusement, j'écris. Puis pose le crayon. Non, finalement, les Français se seront déplacés pour ça. Pour ne rien changer. Pour renouveller leur confiance envers l'UMP et le PS. J'écoute les premières analyses de journaliste. J'ai envie de rire, mais ce n'est pas drôle. "Les Français ont effacé le 21 avril 2002", "on voit bien que les Français tendent vers un système bipartite, un grand parti à gauche, un grand parti à droite". Chiotte de vote utile. Puis Sarkozy s'expime. Il souhaite rassembler. Parler aux Français qui ont peur. Moi, j'ai peur. De lui. Puis Voynet, Buffet, Laguiller, Besancenot annoncent leur soutien à Ségolène royal. Je n'ai pas d'images, mais Arlette semble touchée. C'est la première fois qu'elle donne une consigne de vote pour le second tour. Il faut barrer Sarkozy. Ca, j'en ai toujours été convaincu. Il est 21h. J'éteins la radio. Je n'ai même pas le courage d'écouter parler Ségolène. Bien sûr, je vais voter pour elle. Et ça me fait suffisamment mal, je n'ai pas besoin en plus de l'entendre ahanner un discours qu'elle découvrira mot par mot. L'avenir de la France est en jeu. Je vais plutôt aller me regarder un bon film.

Publié dans Et la politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article